En ligne 002
Visiteur 534760

Domaine des Agas
>> Génétique >> Sexage ADN

Accueil

Plan du site

Les agapornis

Vitrine

Elevage

Génétique
 Lignée
 Sexage ADN
  Calculateur

Sanitaire

Nature

Contacts

Liens



Document sans titre

SEXAGE ADN

 

Suite aux questions sur la fiabilité du sexage par ADN à partir de plumes, je me permets de vous donner une approche, afin de comprendre ce qui peut se passer dans le cas de sexage non conforme avec la réalité.

A savoir :

Un mâle a pour paire de chromosomes sexuels ZZ

Une femelle a pour paire de chromosomes sexuels ZW

Le sexage par ADN utilise une technique qui différencie la longueur d’un gène propre au chromosome Z et au chromosome W. Cette distinction va s’exprimer par des pics de lecture à des plages différentes ce qui va nous permettre de savoir si nous avons à faire à un mâle ou à une femelle.

Pour une espèce en question dans le cas d’un mâle nous aurons donc un seul pic de lecture à une plage de lecture bien définie car nous somme en présence de deux chromosomes identiques

Dans le cas d’une femelle il y aura deux pics de lecture car les chromosomes sont dissemblables.

Pour les espèces Personata, Fischer, et roseïcollis le pic de lecture du chromosome W est à une plage de lecture identique pour ces trois espèces, par contre le chromosome Z est à une plage différente selon l’espèce.

Pour simplifier prenons le tableau ci-dessous :

La plage a situe l’emplacement où va s’exprimer le chromosome Z chez le personata et le roseïcollis, et la plage b situe l’emplacement où va s’exprimer le chromosome Z chez le fischer. Le chromosome w est situé sur la même plage c pour les trois espèces.

Le tableau ZaZa montre le pic de lecture pour un personata ou un roseïcollis mâle .

Le tableau Za Wc montre les deux pics de lecture pour un personata ou un roseïcollis femelle.

Le tableau ZbZb montre le pic de lecture pour un Fischer mâle.

Le tableau Zb Wc montre les deux pics de lecture pour un Fischez femelle.

Nous constatons que la plage d’expression du pic pour le chromosome Z chez le personata et le roseïcollis est légèrement différente de celui du Fischer.

Le tableau Za Zb montre un oiseau ZZ donc un mâle mais avec deux pics de lecture, alors que nous en avions un seul précédemment pour un mâle, ce qui nous laisserait croire à la lecture que nous sommes en présence d’une femelle. Ce phénomène peut se rencontrer lorsque nous avons un oiseau issu de parents avec une longueur de chromosome Z différente.

Les lettres a , b , c , correspondent à la taille des chromosomes.

Deux cas de figure peuvent s’envisager :

1er cas l’oiseau est issu de parents d’espèces différentes , exemple le personata et le fischer ce qui va entraîner la création d’un pic de lecture pour chaque chromosome Z, la longueur du gène au chromosome Z étant différent pour ces deux espèces d’où source d’erreur et classer cet oiseau femelle.

Nous savons que des méthodes de croisement ont été pratiquées pour transférer une mutation d’une espèce à une autre. Exemple la mutation bleue et lutino du personata via le Fischer.

2ème cas l’oiseau est issu de parents d’une même espèce mais avec des origines ayant une longueur du chromosome Z différente.

Exemple d'analyses de sexage faites sur des roseïcollis, il apparaissait des gènes de deux longueurs différentes pour des chromosomes Z. Comme dans le premier cas, cela nous donne un oiseau mâle avec deux Z différents qui entraînent deux pics de lecture et peut provoquer une source d'erreur à la lecture des résultats pour une personne non avertie.

Ce qui serait intéressant est de savoir pourquoi, nous retrouvons chez une même espèce des longueurs de chromosome Z différentes ?

Pour info:

S'il était prélevé quelques cellule dans un oeuf fécondé, Il serait tout à fait possible de connaître le sexe du futur oiseau à naître. Il n'y a pas d'âge pour le sexage ADN. Le sexe étant défini dès la fusion de la gamète mâle (spermatozoïde) et la gamète femelle (ovule).

Dans le cas de sexage par ADN chez nos agas, la pollution d’un échantillon femelle par un échantillon mâle n’entraîne pas d’erreur de lecture, l’oiseau restera femelle !( nous aurons deux pics).

A l’inverse un échantillon femelle peut très bien polluer un échantillon mâle et transformer le mâle en soi-disant femelle. Le chromosome W venant créer un pic de lecture chez le mâle.

Le tableau de lecture m’a été fourni par le laboratoire GENINDEXE que je tiens à remercier.

Agapornissement votre

Domaine des Agas - Copyright © 2008 - Tous droits reserves