En ligne 001
Visiteur 699448

Domaine des Agas
>> Elevage >> Reproduction

Accueil

Plan du site

Les agapornis

Vitrine

Elevage

Génétique

Sanitaire

Nature

Contacts

Liens



 

Reproduction

 

   Dans ce chapitre, je fais état de la gestion de reproduction sur les 3 espèces principalement élevées dans mon élevage, Roseïcollis, Personata et Fischer.

   Ces agapornis n'ont aucun dimorphisme sexuel, il est donc important de s'assurer de posséder un couple. La solution la plus simple, rapide, et sûre, est le sexage par ADN qui peut se faire à partir d’une plume prélevée sur l’oiseau (en lien vous trouverez le laboratoire que j’utilise pour le sexage). Votre échantillon de plume peut aussi être utilisé pour des recherches virales et confirmer un statut sanitaire de l’élevage (exemple le PBFD ou la recherche de polyoma-virus). D'autres solutions consistent à observer leur comportement amoureux ou à regarder l'écartement des os pelviens qui est normalement plus important pour les femelles. La taille peut aussi être un élément pour distinguer les sexes, le mâle pouvant être plus petit surtout dans les espèces Personata et Fischer. Malheureusement, ces dernières méthodes sont beaucoup plus hasardeuses. Il sera nécessaire de s'assurer que le couple formé ait une bonne entente amoureuse sinon il faudra procéder à une nouvelle union.

   Il existe principalement deux saisons de reproduction.

   L'une à l’automne, mais cette période n'est pas la meilleure souvent pour cause de conditions climatiques. Les risques encourus à cette saison sont d’entraîner des complications d’élevage, tel qu'un allongement de l’incubation et des mortalités embryonnaires pour cause de température basse conjuguée à une hygrométrie élevée. En contrepartie, cette période a l’avantage de pouvoir produire des jeunes suffisamment matures pour concourir dans les challenges de l’année qui suit.

   L’autre, au printemps, a l'avantage de simplifier les conditions d’élevage mais a l’inconvénient de produire des oiseaux trop jeunes pour concourir dans leur année de naissance et donc de participer qu'à une seule année de concours. Les agapornis étant jugés sur leurs deux premières années.

Preparation concours_1087.jpg

    Le choix de la période de reproduction dépend malheureusement de mon emploi du temps et de la place disponible à ce moment-là . Quelle que soit la saison choisie, les couples concernés par la reproduction sont tous préparés en même temps, et mis dans des batteries de 80 cm de long, 40 cm de profondeur, et 40 cm de haut. Ces dernières sont en laminé blanc pour un nettoyage plus facile.

   Je ne pratique jamais plus de 2 couvées par couple et par an. L’âge de mise à la reproduction est minimum 15 mois et le maximum 10 ans. Mais il est possible d'aller bien au-delà, une personne me rapportait fin 2008 avoir en reproduction une femelle roseïcollis de 22 ans.

Pour la nidation, les batteries sont équipées de boites tiroirs où les fonds sont recouverts de 4 à 5 cm de copeaux de bois. Il est mis à leur disposition des branches de saule pleureur pour la construction du nid. La ponte est en moyenne de 5 à 6 œufs, et la couvaison démarre à partir du 2 ème ou 3 ème œuf pour une durée de 21 à 22 jours voir plus si la température extérieure est très basse. test

 

Personatus oeuf_0359.jpg Personatus 15 jours_0123.jpg

Fischeri oeuf_0394.jpg Fischeri bleu 10 jours_0387.jpg Fischeri bleu 15 jours_0467.jpg

Roseicollis 15 jours_0381.jpg Roseicollis 3 semaines_0102.jpg Roseicollis 4 semaines_0111.jpg Roseicollis 5 semaines_0375.jpg

   Je bague mes jeunes à l’âge de 11 à 12 jours avec des bagues de 4,5 mm pour les Fischers, Personatas et Roseïcollis de standard sauvage. Quant aux Roseïcollis nouveau type ils sont bagués avec des bagues de diamètre 5 mm.

Lorsqu'ils atteignent l’âge de 8 semaines, ils sont sevrés et regroupés par une dizaine dans la partie couverte d’une grande volière. Après une période d’adaptation de 3 semaines et si le temps le permet, ils peuvent avoir accès à la partie extérieure.

   Chaque couple est suivi par une fiche technique où il est inscrit les dates de ponte, le nombre d'oeufs claires et fécondés, les dates de naissance et les numéros de bague des jeunes. Les fiches sont ensuite enregistrées sur un cahier d’élevage informatique, ce qui me permet d’avoir en instantané toutes les données individuelles, et les parentés pour chaque oiseau.

   Pendant la période de reproduction, je n’utilise aucun système d’éclairage artificiel, la salle d'élevage étant suffisamment éclairée par des translucides au centre de la toiture.

   Dans ma salle d'élevage, tous les oiseaux possèdent une fiche individuelle que je gère avec un trombinoscope, cela me permet de trouver rapidement un oiseau dans l'élevage .

 

 

 

 

 

Domaine des Agas - Copyright © 2008 - Tous droits reserves